Bionicle Galaxy
Bienvenue sur Bionicle Galaxy, un forum bionicle!
Toi invité, décide-tu de te connecter ou t'inscrire?
Pour se connecter, clique ci-dessous, sur le bouton, " connexion "!
Pour t'inscrire, clique sur le bouton ci-dessous, " s'enregistrer "!
Merci de venir partager dans passion sur BIONICLE GALAXY!


Partez dans l'univers Bionicle, en partant dans ce forum!
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le regne des ombres, chapitre 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Archimar
Admin



MessageSujet: Le regne des ombres, chapitre 1   Sam 28 Mar - 13:05






Chapitre 1

Vezon marchait entre les mondes.

Du moins, c’est ainsi qu’il le voyait. Depuis peu, il lui semblait que chaque pas qu’il faisait l’emmenait vers un endroit totalement différent. A un moment, il était dehors sous le soleil, en voyant des Matoran et des Chasseurs de l’Ombre travailler ensemble en parfaite harmonie (d’accord, ils construisaient un canon géant, mais ils se tenaient quand même très bien ensemble). L’instant d’après, tout avait changé et il était dans un endroit assez différent. Ici, un groupe nommé les Grands Êtres avaient construits un être biomécanique de 12 000 kilomètres de haut qu’ils avaient appelé Makuta. Malheureusement, son frère, Mata Nui, planifiait une rébellion contre lui.

Comment tout cela avait-il commencé ? Il essaya de se souvenir, jamais la chose la plus facile à faire pour Vezon. Il avait utilisé un Kanohi Olmak, le Masque des Portes Dimensionnelles, qu’il avait trouvé sur Destral. Un portail s’était alors ouvert devant lui. Impatient de quitter l’île, il marcha dedans – seulement pour se retrouver devant un raz-de-marée. Il l’aspergea, mais il ne mourut pas. Au lieu de cela, il tomba à travers un autre portail, atterrissant au milieu d’un marais. Puis un autre, puis un autre…

Cela lui prit du temps avant de comprendre ce qui lui était arrivé – son corps, son essence, avaient fusionné à ceux de l’Olmak. Il était maintenant, pour toutes les intentions et demandes, un passage dimensionnel marchant.

Il y avait encore beaucoup à apprendre, bien sûr. L’effet était-il permanent ? Pourrait-il jamais apprendre à utiliser son pouvoir, afin de choisir lui-même où aller ? S’il se tenait à quelque chose ou quelqu’un, voyageraient-ils avec lui ?

Ne serait-ce pas intéressant ? pensa-t-il. La première chose que je ferais serait de trouver Makuta Teridax et de lui donner un grand… gros… câlin.

____________________________________________________________________________________________________

Tahu utilisa son pouvoir élémentaire pour éclairer un petit feu de camp. C’était de la folie, il le savait. Il y avait des Exo-Toa dans l’aire et ils se rapprocheraient de la chaleur. Quoiqu’il en soit, étant un Toa du Feu, ils ne pourraient sûrement pas le manquer.

Il regarda autour du camp vers son ‘équipe’. Ce n’était pas une vue qui inspirait la confiance. Depuis les quelques jours depuis la prise de pouvoir de Teridax, les Toa Nuva s’étaient séparés (ils étaient trop faciles à vaincre s’ils restaient ensemble). En se ralliant à d’autres fugitifs sur leurs chemins, ils allaient vers des endroits de sécurité relative afin de se regrouper et de planifier.

Cela expliquait pourquoi Tahu était assis dans les ruines dévastées de Karzahni avec un Ko-Matoran, Kopeke ; Johmak, une femme membre de l’Ordre de Mata Nui capable de diviser et rassembler son corps ; Krahka, un Rahi femelle mutante ; et deux Chasseurs de l’Ombre, Guardian et Lariska.

Pas tout à fait comme Gali, Lewa et Kopaka, pensa Tahu. Mais ils feront l’affaire.

« Nous resterons ici quelques heures de plus, puis nous nous déplacerons, » dit-il. « Onua a dit qu’il y avait quelques membres de l’Ordre de Mata Nui quelque part au Sud d’ici, à la recherche d’un dépôt d’armes et de provisions. Nous nous rallierons à eux. »

« Et que ferons-nous ensuite ? » grincha Guardian. « Lancer des pierres dans le ciel ? Défier le vent avec des lanceurs de Cordak ? Tout ce que nous faisons est retarder l’inévitable – et nous le savons tous. »

« Et l’alternative ? » demanda Johmak. « S’incliner et s’agenouiller devant Makuta, en mendiant un moment de plus dans la vie pour le servir ? Laissez-moi mourir, alors, tant que je le fait en être libre. »

« Tahu… qu’allons-nous faire ? » demanda Kopeke, presque soupirant dans sa voix. « Guardian a raison. Non essayons de combattre l’univers lui-même. »

« Non, ce n’est pas ça, » dit Tahu. « Nous combattons un allumé qui contrôle le pouvoir d’un univers. Et ce n’est pas comme apprendre le fonctionnement d’une nouvelle machine dans une forge de Ta-Metru – cela prend du temps et de la pratique pour maîtriser un système aussi complexe. Et nous ne lui en donnerons pas le temps… nous ferons un Pohatu dessus. »

« Un Pohatu ? »

Tahu sourit. « C’est ça. ‘En cas de doute, saccage tout et espère te trouver autre part quand tout explose’. »

Guardian se réveilla et s’éloigna du feu. Il n’avait rien contre Tahu, mais il devait y avoir un meilleur moyen. Peut-être qu’au lieu de courir de lieu en lieu, ils devraient essayer de trouver un moyen pour sortir de cet univers. Peut-être que cet endroit était perdu, et peut-être était-il temps d’en changer. Ce n’était pas un choix facile, mais de toute façon ceux-là n’étaient pas le genre de choix qu’il faisait.

Sous ses pieds, le sol s’ouvrit. Des chaînes de pierre solide se formèrent autour de lui, le descendant dans le trou même pendant qu’il criait. Puis la terre stérile se referma à nouveau, et il s’en était allé.

L’équipe était sur ses pieds. « C’est Makuta, » dit Tahu. « Il sait où nous sommes. Il nous provoque ! »

« Dis-nous quelque chose que nous ne savons pas, » lança Lariska. « Comme, par exemple, qu’allons-nous faire pour ça ? »

Avant que Tahu ne puisse répondre, une douzaine d’Exo-Toa apparut devant eux. Leurs missiles étaient charges et points sur les fugitifs. La machine principale parla avec la voix de Teridax.

« Citoyens du Makutavers, vous êtes dans une aire non autorisée. Vous accompagnerez ces Exo-Toa jusqu’à Metru Nui, où vous serez… entraînés pour un nouveau travail qui bénéficiera à tout mon peuple. Vous vivrez vos vies là-bas, dans la paix et la prospérité, n’attendant rien… ou vous mourrez, maintenant. »

« Vous savez quoi ? » dit Lariska. « Cela pourrait s’avérer être la plus courte révolution jamais chroniqué. »


Dernière édition par Archimar le Sam 28 Mar - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toa-Tuma
Inika
avatar


MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 1   Sam 28 Mar - 14:03

Cool ! C'est toi qui traduit ?
Revenir en haut Aller en bas
Archimar
Admin



MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 1   Sam 28 Mar - 14:04

Oui, traduiit de BS01
Revenir en haut Aller en bas
Toa-Tuma
Inika
avatar


MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 1   Sam 28 Mar - 14:06

Parce que c'est très bien traduit, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le regne des ombres, chapitre 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'un conscrit Chapitre V
» mesures grâce aux ombres
» Les rêves lucides et ces ombres qui me suivent
» Loi des societes (chapitre 113) Chypre
» Plume utilisée pour le livre des ombres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle Galaxy :: Bionicle, la story-line :: Général-
Sauter vers: