Bionicle Galaxy
Bienvenue sur Bionicle Galaxy, un forum bionicle!
Toi invité, décide-tu de te connecter ou t'inscrire?
Pour se connecter, clique ci-dessous, sur le bouton, " connexion "!
Pour t'inscrire, clique sur le bouton ci-dessous, " s'enregistrer "!
Merci de venir partager dans passion sur BIONICLE GALAXY!


Partez dans l'univers Bionicle, en partant dans ce forum!
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le regne des ombres, chapitre 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Archimar
Admin



MessageSujet: Le regne des ombres, chapitre 2   Sam 28 Mar - 13:05



Chapitre 2

Axonn courait depuis des jours et des nuits. Après avoir été téléporté de Metru Nui par le pouvoir de Makuta, il s’était retrouvé dans un paysage vaste et stérile. Au début, il n’y avait pas le moindre signe de vie du tout, de Matoran ou de Rahi, ni une seule habitation. Cela changea quand il commença à entendre des cris. C’étaient des cris d’agonie et ils venaient de Brutaka, même si son ami n’était visible nulle part.

Le guerrier avait accouru en direction des cris. Cela faisait – combien de temps ? Une semaine ? Un mois ? Il avait traversé le désert qui semblait ne jamais s’arrêter, mais il avait été incapable de trouver Brutaka. Étrangement, il n’avait ressenti ni fin ni soif au cours de son voyage, juste un besoin grandissant de continuer de chercher.

Certaines choses avaient commencé à le gêner, cependant, comme le bourdonnement d’un bourdon de feu à son oreille. Le paysage ne changeait jamais. Il pouvait jurer qu’il avait vu la même formation de roches à plusieurs moments, comme s’il courait dans un cercle. Et Brutaka – même lui ne pouvait pas endurer ce qu’il semblait avoir endurer pendant des semaines alors. Ses cris auraient dû se taire depuis longtemps.

Puis une fissure apparut dans le ciel. C’était simplement une petite, mais de la lumière vive s’en échappait de quelque part à l’extérieur. Cela non plus n’avait de sens. A peine Axonn y avait pensé que la fissure s’agrandit. Puis d’autres fissures commencèrent à apparaître, dans le ciel, sur le sol, tout autour de lui.

Ca n’a pas de sens, pensa Axonn. Ca ne peut pas être réel. Ce… n’est pas réel !

L’instant suivant, Axonn était assis sur une plage. Les vagues se frottaient contre le bord devant lui, et derrière, une douce brise remuait les arbres de la jungle. Des Rahi volants tournaient dans le ciel au-dessus de sa tête, plongeant à certains moments pour pêcher un poisson dans la mer. Il n’y avait pas un signe du désert sans fin présent juste avant.

Bien sûr que non, pensa-t-il. Je n’ai jamais été ici. Avec ses pouvoirs augmentés par le corps de Mata Nui, Makuta peut percer même les boucliers mentaux d’un membre de l’Ordre. Les nuits et jours que j’ai passés à courir, les cris de Brutaka… ce n’était qu’une illusion.

Axonn se leva. Il avait toujours son armure, son masque, sa hache. Il se demandait si son masque, qui pouvait voir à travers n’importe quelle tromperie, était ce qui lui avait permis d’échapper au piège de Makuta au lieu d’être piégé dans ses fantaisies pour toujours.

Il n’était pas sûr de savoir où il était, et il ne s’en inquiétait pas à ce moment. Tout ce qui l’intéressait était où se trouvait Makuta, et il connaissait la réponse. D’une certaine façon, par un moyen quelconque, il allait retourner à Metru Nui – et Makuta allait payer pour ce qu’il avait fait, même si cela coûterait sa vie à Axonn.

***

Très loin de l’île d’Axonn, Tahu et son équipe provisoire affrontaient la fin potentielle de leurs propres vies. Le groupe était confronté à un groupe d’Exo-Toa lourdement armés, prêts à les emprisonner ou les exécuter. Tahu doutait que ces machines s’inquiètent de l’option qu’elles choisiraient.

Il calcula ses chances. Lariska, Krahka, Johmak et lui pourraient abattre quatre Exo-Toa, peut-être même huit s’ils avaient une ouverture. Cela laisserait cependant quatre machines libres pour les affronter. Dans le passé, il aurait juste accepté la situation et souhaité descendre au combat. Maintenant il essayait d’utiliser son cerveau autant que ses muscles, car le combat contre Makuta ne pouvait pas leur permettre de perdre des guerriers dans des sacrifices inutiles.

Il avait prévu un plan – faire semblant de se rendre, puis une tentative de fuite jusqu’à ce qu’ils atteignent Metru Nui – quand le sol commença à se remuer. D’abord, il pensa que c’était une autre attaque de Makuta. Puis les secousses devinrent plus violentes et quelques Exo-Toa perdirent l’équilibre. Ils n’eurent pas à se relever. Une crevasse s’ouvrit directement sous les machines et les avala. Tahu s’approcha jusqu’au bord, et ne vit que de l’ombre. Du moins, en premier…

« Mon frère ! Peux-tu me donner un coup de main ? »
Tahu sourit. Onua Nuva était accroché au mur de la crevasse. Les Exo-Toa n’avaient pas été aussi chanceux, et étaient tombés dans ce qui semblait être un puit sans fond.

Le Toa du Feu aida le Toa de la Terre à retourner au sol. Il acquiesça devant le chasme, en disant, « Tu fais toujours du bon travail. »

« Je n’ai pas arrêté de pratiquer, » dit Onua.

« Nous allions juste au sud pour trouver ces agents de l’Ordre que tu as mentionné, ceux qui cherchent des armes, » dit Tahu.

Onua remua la tête. « Ne t’en occupe pas. Les Rahkshi les ont eus, ainsi que les ravitaillements. »

« Alors nous prenons une autre direction, » dit Tahu, « Et nous continuons d’avancer. »

Lariska s’approcha, en jouant avec son poignard. « Alors, une idée lumineuse ? Il y a d’autres Exo-Toa à l’endroit d’où viennent ceux-ci. »

« Et d’autres Rahkshi, » acquiesça Tahu.

« Les Onu-Matoran, » dit Onua, en souriant.

« De quoi parles-tu ? » demanda Lariska.

« Les Onu-Matoran vivent sous le sol la plupart de leur vie, » expliqua le Toa de la Terre. « Dès qu’ils arrivent à la surface, la lumière vive les éblouit. La plupart d’entre eux sont aveuglés pendant un court instant, jusqu’à ce qu’ils y soient habitués. C’est ce qu’est Teridax maintenant. Il n’est pas habitué à tous ses pouvoirs pour l’instant, et n’essaie pas de voir dans toutes les directions à la fois. Il a besoin d’autres yeux et oreilles à l’intérieur de l’univers – les Rahkshi et les Exo-Toa. »

« Qu’as-tu en tête, et est-ce que ça nécessite des explosions ? » demanda Tahu, avec espoir.

« Oh, bien sûr, » lui assura Onua. « Un Toa de la Terre apprends à… garder l’oreille au sol. Makuta est peut-être tout-puissant, mais il aura toujours besoin de créer des Rahkshi de la même manière – en créant des larves Kraata qui se transforment ensuite en ses guerriers. Et je pense savoir justement d’où ces Kraata sont créés. »

« Nous attaquerons là, » dit Tahu. « Peut-être que nous pourrons couper ses suppléments de Rahkshi, temporairement. C’est un début. »

« Jusqu’à où ? » demanda Lariska.

« Nous irons là-bas, » dit Onua. « Makuta a pris la seule source de Protodermis énergisé que l’Ordre de Mata Nui n’aurait pas pensé à essayer d’abattre – celle sur leur propre île de Daxia. Il a assiégé leur forteresse et pris le contrôle de l’île. C’est là où nous devons aller. »

« Gardé ? » demanda la Chasseuse de l’Ombre.

« Comme si c’était le trésor des Grands Êtres, » dit Onua. « Apporte une dague en plus. »

***

La mission de Lewa était simple et directe. A l’aide d’une information d’un agent de l’Ordre survivant, il s’était dirigé vers l’île d’Artakha. D’une certaine façon, le puissant dirigeant de cette contrée devait être convaincu de faire plus que de s’asseoir et de créer des armes et des armures. Ils avaient besoin de lui pour le combat.

En s’approchant assez pour voir l’île, il pouvait constater qu’il était déjà trop tard. Des Rahkshi brisés salissaient la côte, mais d’autres s’avançaient vers la forteresse. Les Matoran artisans d’Artakha combattaient désespérément, mais c’était une cause perdue. Le seul espoir était d’obtenir d’une certaine façon une aide d’Artakha lui-même avant que les forces de Makuta ne le surpassent.

Lewa s’apprêta à se lancer dans un plongeon quand une voix résonna dans sa tête. Ne le fais pas, dit-elle. C’est trop tard. Mais il y a un autre qui peut t’aider, si je tombe. Vas vers lui. Persuade-le de rejoindre le combat.

« De qui parles-tu ? Et où pourrai-je le trouver ? » Dit Lewa.

Il reste encore du temps, dit la voix d’Artakha. Je t’enverrai à lui. Le reste dépend de toi.

Le monde tourna, puis Lewa vit qu’il n’était plus dans les airs au-dessus d’Artakha. Au lieu de cela, il était debout dans une caverne sombre, face à un mur de pierre vide. Il pouvait sentir quelque chose derrière lui, de la même manière qu’on pouvait sentir une sangsue de marécages ramper dans le dos jusqu’au cou. Lewa voulait se retourner et voir ce qui s’y trouvait – et, en même temps, il savait qu’il ne voulait vraiment pas voir.

Retourne-toi. Cette voix était également dans l’esprit de Lewa, mais n’avait en aucun cas le confort et l’assurance que l’on pouvait trouver dans celle d’Artakha. Si une voix pouvait avoir une odeur, celle-ci sentait la mort et la moisissure.

« Qui êtes-vous ? Où suis-je ? » Dit Lewa, en restant là où il était.

Tu es à la fin de ton voyage… la fin de tous les voyages, Toa. Et mon nom est Tren Krom.


Dernière édition par Archimar le Sam 28 Mar - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toa-Tuma
Inika
avatar


MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Sam 28 Mar - 14:08

Il y a du suspens...
Revenir en haut Aller en bas
Archimar
Admin



MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Sam 28 Mar - 14:10

Oui, seul blem', c'est que le 3eme chapitre je n'arrvie pas a le copié de BS01
Revenir en haut Aller en bas
Exo-6
Hydruka



MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Sam 28 Mar - 18:19

Bon, il n'y a aucun mal à ce que tu publies les traductions de BU, mais ai un minimum de respect pour un travail qui n'est pas le tien, et signales tes sources. On ne peut pas reproduire un texte qu'on a prit n'importe où et le copier/coller sans signaler d'où il vient, c'est un principe de base de respect et de civilité. C'est même une obligation.

Car cette traduction est celle de l'encyclopédie nouvelle du NIE :
http://bionicle-reference.frenchboard.com/serials-et-histoires-en-ligne-f68/serie-le-regne-des-ombres-t389.htm

Donc tu as le droit de prendre les traductions et les textes du NIE, mais à chaque fois que tu le fais, tu doit indiquer que le texte vient de tel site, en donnant le lien hypertexte.
Je n'ai vus pour le moment que ce topic, mais pour les autres sujet avec ce genre de traduction, ce doit être pareil.

Merci de ta compréhension, et apprends qu'il y a des droits et des devoirs même sur internet, et qu'il faut respecter le travail des autres !
Revenir en haut Aller en bas
Archimar
Admin



MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Sam 28 Mar - 18:32

Certains viennet des trauctions de mon ordi
Revenir en haut Aller en bas
Exo-6
Hydruka



MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Sam 28 Mar - 19:01

Peut-être, mais je sais reconnaitre les traductions quand elle viennent du travail de mon équipe. En l'occurrence, celle-ci en est une. D'où qu'elle vienne, ses sources doivent être citées !
Revenir en haut Aller en bas
bioniclealien
Inika
avatar


MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Sam 28 Mar - 23:49

Merci Exo-6 pour la traduction .
Revenir en haut Aller en bas
Exo-6
Hydruka



MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Dim 29 Mar - 0:13

C'est Zeuboss qu'il faut remercier pour celle-ci. Moi je viens de faire celle du chapitre 3 sur BU.
Revenir en haut Aller en bas
Tahu145
Hydruka



MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   Ven 22 Jan - 17:10

Pfff .... Ce site , c'est nimporte quoi ! Du vrai travail , Archimar , ce serait
peut - être ce serait au moins que tu écrive des texte toi même . Sur
le BU , il n'y a pas de copie ! Si tu veux que ton forum soit bien et que du monde vienne , et bien ... Fait du bon boulot !

(En même temps , je suis un peu à l'ouest parce - que ça fait depuis longtemps que ce forum est abandonné .... ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le regne des ombres, chapitre 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le regne des ombres, chapitre 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'un conscrit Chapitre V
» mesures grâce aux ombres
» Les rêves lucides et ces ombres qui me suivent
» Loi des societes (chapitre 113) Chypre
» Plume utilisée pour le livre des ombres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle Galaxy :: Bionicle, la story-line :: Général-
Sauter vers: